Choisir son microphone pour la reconnaissance vocale

Pour les utilisateurs du logiciel de dictée vocale Dragon, le micro est un outil indispensable. Il permet l’enregistrement de votre voix et sa restitution sous forme de texte ou de commandes vocales par ce logiciel.

Dans cet article, nous allons voir les différents dispositifs existants, selon votre mode d’utilisation de l’outil informatique.

Utilisateurs de poste fixe

Nous allons parler ici des personnes utilisant un ordinateur. Et ce, que ce soit un portable ou une tour, n’ayant pas vocation à être déplacé. On pourra qualifier les micros utilisés de « micros statiques »

Micro-casque filaire ou bluetooth

Dans le cas ou l’utilisateur n’a pas de contraintes physiques, l’outil le mieux adapté est le micro casque (que la connexion soit en USB ou Bluetooth). Le micro est en effet dans ce cas très proche de la bouche de l’utilisateur. Ceci permet une reconnaissance optimale dans le logiciel de dictée vocale.

Micro-casque monaural Sennheiser PC7 USB

Il faut tenir compte de la possibilité de porter le casque avec un arceau ou uniquement en mode « oreillette » : certaines formes et tailles d’oreille ne s’adaptent pas à ce dernier mode.

Le micro-casque monaural Sennheiser PC7 USB est un bon exemple de casque à connexion filaire efficace.

Si l’utilisateur préfère une connexion sans fil, il peut opter pour une oreillette Bluetooth. Il existe plusieurs types de produits dans ce cas :

  • Le micro-casque professionnel Sennheiser DW Office. Il s’agit d’une oreillette sans fil à double connectivité, permettant une bascule entre PC et téléphone. L’oreillette se recharge sur un module connecté au PC
  • L’oreillette Dragon Bluetooth fournie avec la version Dragon Pro Wireless.

Dans tous les cas, nous déconseillons d’utiliser un micro casque en connexion Jack.

Micro sur pied 

Particulièrement adapté aux utilisateurs ayant des contraintes physiques, les micros sur pied sont une autre solution pour les postes sédentaires.

Il existe des produits d’entrée de gamme, que nous ne recommandons pas, pour plusieurs raisons. Les socles de ces micros ne sont pas assez lourds (et donc pas assez stable), le micro capte plus de bruits environnants. Ces produits sont donc inutilisables en configuration Open Space.

Microphone professionnel TableMike USB

Nous vous recommandons le micro sur pied TableMike, spécifiquement conçu pour la dictée vocale avec Dragon. Il se compose d’une base très lourde et solide, ainsi que d’un micro statique. Selon le modèle choisi, la perche du micro est télescopique (réglable en distance).

Ce micro est vendu avec un logiciel qui analyse la voix avant de l’envoyer à Dragon, et qui permet de réduire le spectre de la voix en cas de forts écarts par rapport à une diction normale : ceci concerne les utilisateurs atteint de troubles articulatoires. Ceci permet d’améliorer la qualité de la retranscription par le logiciel de reconnaissance vocale.

Utilisateurs de poste nomade

Pour ses utilisateurs devant fréquemment emmener leur matériel informatique dans leurs déplacements ou à leur domicile, nous conseillons l’utilisation d’un micro casque de type USB, voire Bluetooth. Dans le cas du Bluetooth, une contrainte est alors à prendre en compte. Il s’agit de la recharge du matériel Bluetooth quasi quotidienne. On ne recommande pas le module Bluetooth DW Office pour ces utilisateurs, car il est trop encombrant.

Autre possibilité, en cas d’oubli de son micro casque, c’est l’utilisation du microphone intégré à votre ordinateur portable. Même si les résultats seront évidemment moins précis et que votre position vis-à-vis de votre ordinateur ne sera pas très ergonomique, il s’agit d’une solution de dépannage.

Le cas de la transcription : dictaphone ou smartphone ?

La transcription est un outil très important du logiciel Dragon : il permet d’enregistrer votre voix ou celle d’un autre sur un support tel qu’un dictaphone, puis de récupérer le contenu de l’enregistrement sous forme de texte via Dragon.

Nous recommandons l’utilisation d’un dictaphone pour l’enregistrement audio destiné à de futures transcriptions.

Olympus a développé des modèles spécifiquement dans ce cadre. Ils sont équipés de « formats » d’enregistrement spécialisés, pour s’adapter à différentes situations : il existe ainsi des modes mémo, réunion,  conférence…

Certains modèles sont également équipés du mode « déclenchement à la voix », ce qui permet de ne pas effectuer de manipulations de découpage a posteriori de l’enregistrement.

Autre solution, utiliser le dictaphone intégré à son Smartphone. Il faudra faire dans ce cas attention au format d’enregistrement du fichier audio. En effet, Dragon ne peut analyser que des fichiers aux formats suivant : WMA, MP3, WAV, DSS ou DS2.

Enfin, il est parfois plus compliqué de récupérer les fichiers audio provenant d’un Smartphone que d’un dictaphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.