Haro sur les flux RSS

L’actualité des flux RSS n’a jamais été aussi mouvementée que ces derniers mois. Le problème, c’est que les solutions jadis adoptées par certains d’entre nous sont devenues obsolètes, quand elles n’ont tout simplement pas été abandonnées par leurs auteurs (on pense notamment à Google) … au point de bousculer certaines habitudes bien ancrées. Le moment est donc venu de remettre tout ça sur les rails. En effet, ce mode de consultation demeure encore aujourd’hui (pour les aveugles et malvoyants) la meilleure façon d’agréger des informations en provenances de sources multiples, malgré la présence des réseaux sociaux parfois exploités dans ce but.

Pourquoi utiliser les flux RSS ?

On peut notamment citer les raisons suivantes :

  • La consultation d’information au sein d’une interface pleinement accessible aux lecteurs d’écran ;
  • L’accès à du contenu épuré (dénué de toute mise en forme présente sur de nombreux sites web et susceptible de perturber la lecture de l’utilisateur) ;
  • L’extrême simplicité d’utilisation, surtout si l’on opte pour un système de synchronisation ;
  • Contrairement à Twitter, il est bien souvent possible de consulter un extrait de l’article avant même de décider de le lire dans son intégralité.

Ici, il convient néanmoins de préciser que si les flux RSS et certains réseaux sociaux ont des points communs, il n’en reste pas moins que chacun conserve ses avantages, l’interactivité pour Twitter par exemple, ce qui n’est pas possible avec un système de flux RSS.

Sur iPhone

Il existe deux méthodes principales :

L’association client et service

Cette méthode permet la prise en charge de la synchronisation des flux RSS par le biais d’un service tiers. Ce système a comme principal avantage de servir le contenu directement au terminal (mode push), ce qui lui évite de devoir récupérer les informations inhérentes à chaque flux. En outre, l’utilisateur obtiendra tous les articles depuis sa dernière lectures, quand bien même celle-ci remonterait à plusieurs jours voire plusieurs semaines. A cet effet, on peut par exemple associer l’application Feeddler pour iOS à un service de synchronisation tel que FeedHQ (payant et compatible Open REader). Une fois ses flux importés au sein de FeedHQ et ses identifiants renseignés dans Feeddler, la consultation s’avère être un jeu d’enfant avec VoiceOver.

La gestion des flux RSS de manière autonome

Cette fois, c’est le terminal qui doit télécharger et mettre à jour les flux RSS de lui-même. L’application que l’on vous recommande pour cette méthode s’appelle Lire. Elle a comme principale caractéristique d’être optimisée pour VoiceOver. De plus, elle est capable de télécharger le contenu intégral de chaque flux, quand bien même il aurait été tronqué par son éditeur.

Les flux RSS sous Windows

La meilleure application pour les déficients visuels reste VisuRSS. Conçu par une personne déficiente visuel, VisuRSS est le programme idéal pour quiconque souhaite consulter ses flux au sein d’une interface optimisée pour JAWS et NVDA. Malheureusement, elle ne prend pas en charge la synchronisation par le biais d’un service tiers.

Sur Mac

Sur OS X, la méthode consiste à associer l’application Vienna à un service de synchronisation, mais cette application est néanmoins capable de les gérer de manière totalement indépendante. Un modèle d’accessibilité native sur Mac avec VoiceOver. Il n’y a rien à ajouter la concernant si ce n’est inviter certains développeurs d’applications OS X à suivre son exemple.

Abonnez-vous à nos flux RSS

Dans la mesure où ce mode de consultation est pratique pour les déficients visuels, CECIAA met à la disposition de ses visiteurs plusieurs flux RSS :

  • Le flux des nouveautés : http://ceciaa.com/news_FR_flux.xml ;
  • Le flux infocast : http://ceciaa.com/podcast/infoscast.xml ;
  • Le flux des actualités CECIAA : http://ceciaa.com/actus_FR_flux.xml ;
  • Le flux support : http://ceciaa.com/support_FR_flux.xml.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.