ZoomText, JAWS ou Fusion, comment choisir votre aide technique ?

Les outils d’aide technique pour les personnes aveugles ou malvoyantes ont considérablement facilité l’accès des personnes déficientes visuelles à l’informatique. L’offre s’est aussi accrue ces dernières années, les outils se sont complexifiés, et la frontière entre les diverses fonctionnalités n’est pas toujours évidente. Il n’est donc pas forcément facile de faire un choix éclairé entre les différents logiciels proposés.

Dans cet article, nous nous intéresserons aux différents logiciels proposés par Vispero : ZoomText Niveau 1, niveau 2, JAWS et Fusion.

Principales fonctionnalités des logiciels

Les logiciels d’aide techniques pour les malvoyants ou les aveugles présentent, selon les versions :

  • des fonctionnalités de grossissement de caractères ;
  • d’amélioration de l’affichage ;
  • de vocalisation ;
  • et de navigation par raccourcis.

ZoomText Magnifier et ZoomText Magnifier/ ScreenReader

ZoomText Magnifier, également dit ZoomText « niveau 1 » est un logiciel qui permet d’améliorer l’affichage d’un écran. Il s’agit de personnaliser, en fonction des besoins :

  • les couleurs, les contrastes ;
  • la taille et la couleur du pointeur de la souris ;
  • le rendu et la taille des polices ;
  • la taille des données affichées à l’écran.

ZoomText peut être utilisé en plein écran, ou bien comme une loupe à déplacer sur l’écran. Il peut aussi être utilisé sur une moitié d’écran, tandis que l’autre moitié s’affiche en taille normale.

Dans sa version « niveau 2 », ZoomText Magnifier/ ScreenReader ajoute à ces caractéristiques des fonctionnalités de vocalisation. Ces fonctionnalités oralisent, grâce à une synthèse vocale :

  • le texte saisi ;
  • ce qui se trouve sur le pointeur de souris ;
  • le titre des fenêtres, permettant d’identifier l’application ouverte.

JAWS

Le logiciel de revue d’écran JAWS offre un accès vocal complet, via une synthèse vocale, à l’environnement Windows et aux applications logicielles tant standard que spécifique. Un afficheur braille peut-être connecté pour une lecture braille.

La spécificité de JAWS est la possibilité de pouvoir entièrement utiliser le logiciel sans l’aide la souris, avec retour vocal, et donc sans l’usage de la vue.

Fusion

Comme son nom l’indique, Fusion est la réunion de 2 logiciels : ZoomText et JAWS.

Il présente l’intégralité des fonctions présentes dans ces deux logiciels.

Fusion peut être utilisé en 3 modes :

  • ZoomText niveau 2 seul (avec fonctionnalités d’amélioration de l’affichage, de grossissement et vocalisation) ;
  • JAWS seul ;
  • ou Fusion : les fonctions vocales de JAWS désactivent alors celles de ZoomText niveau 2.

Quel logiciel choisir pour quels besoins ?

Pour choisir le logiciel adéquat, l’idéal est de les tester. Il existe des versions d’évaluation pour chacun d’entre eux. Pour ZoomText et Fusion, ces versions de démonstration fonctionnent 40 minutes. Elles nécessitent ensuite un redémarrage de l’ordinateur pour fonctionner à nouveau.

Si cela n’est pas possible, c’est la nécessité (ou non) du passage au vocal, qui guidera le choix.

En fonction du reliquat visuel et de la compensation nécessaire, on fera le choix d’utiliser un logiciel sans vocalisation, ou bien avec vocalisation partielle, ou bien encore totalement vocalisé, et qui permet éventuellement une utilisation sans la souris.

Le cas spécifique de JAWS

Le logiciel de revue d’écran JAWS est destiné à un usage pour les non-voyants. JAWS se manipule avec des raccourcis clavier, qui permettent à l’utilisateur de ne pas utiliser du tout la souris.

Il est bien entendu possible de reprendre la main avec la souris à tout moment. Mais JAWS est réellement développé pour une utilisation exclusive par les aveugles. Ce public n’a de toute façon que le choix de ne pas utiliser la souris.

La nécessité du vocal

Il faut tout d’abord noter que l’aménagement d’un poste de travail pour une personne en situation de handicap s’effectue sur des critères de compensation du handicap, et non de confort d’utilisation. Le premier n’excluant par l’autre.

ZoomText niveau 1 (sans vocalisation), sera préconisé tant que le vocal n’est pas nécessaire. En effet, la vocalisation de l’écran est une fonctionnalité qui, si elle est mal proposée, est source de fatigue. Le retour vocal des informations affichées à l’écran crée un bruit supplémentaire qui demande une attention supplémentaire. Cette attention additionnelle sera incommodante si elle n’est pas nécessaire à la bonne exécution des tâches du poste de travail. Par ailleurs, utiliser vocalement un ordinateur renvoie à un jargon bien spécifique qu’il faut apprendre et s’habituer à utiliser.

Selon les pathologies et leur évolution

Pour une personne en situation de basse-vision, et dont la vue est stabilisée, le logiciel ZoomText niveau 2 (avec vocalisation) sera le choix le plus évident. Avec ce logiciel, le vocal est un soutien qui compense la limitation éventuelle du champ de vision.

La synthèse vocale peut être activée et désactivée à tout moment par l’utilisateur, via un raccourci clavier ou un clic de souris sur le l’interface de ZoomText. La synthèse vocale peut aussi être utilisée uniquement pour lire des documents longs et ainsi réduire la fatigue visuelle.

Mais, lorsque l’on est confronté à une maladie évolutive, qui conduira à une cécité à plus ou moins brève échéance, Fusion devient intéressant. Il permet :

  • de reposer la vue avec les améliorations de l’affichage ;
  • d’activer la vocalisation en cas de fatigue visuelle, et de s’habituer progressivement à un travail avec oralisation de l’écran ;
  • de progressivement passer à JAWS, en apprenant à son rythme les nombreux raccourcis clavier. Ils sont impératifs pour une navigation sans la souris.

En cas d’importante fatigabilité visuelle, alterner le travail en visuel et le travail en vocal permet de ménager sa vision et de limiter la fatigue. Pour une meilleure efficacité des personnes très mal voyantes, le travail sur informatique peut être effectué sans la souris et en vocal avec JAWS, puis confirmé avec outils basse-vision si besoin.

Globalement, Fusion vocalise mieux et plus complètement que ZoomText niveau 2. Il est également plus intéressant sur un fort niveau de zoom.

Autres nécessités à prendre en compte

Les tâches à effectuer sur le poste de travail peuvent également entrer en ligne de compte pour le choix du logiciel d’aide technique.

En effet, il est important de savoir que, par exemple, JAWS est seul capable de vocaliser les en-têtes de colonnes et de lignes sous Excel. Cela correspond à la fonction « figer les volets » d’Excel qui n’est pas exploitable avec l’utilisation du zoom. Par conséquent, pour un collaborateur déficient visuel qui travaille sur de grands tableaux, il faudra envisager l’acquisition de Fusion plutôt que ZoomText niveau 2, même si cette personne n’est pas aveugle ou vouée à le devenir.

JAWS est le seul à permettre également de :

  • lister les fenêtres ouvertes sans utiliser la commande ALT tabulations ;
  • donner la liste des liens et les titres d’une page Web lors de la navigation Internet ;
  • donner certaines informations non visuelles (pourcentage de remplissage d’une jauge)…

Les freins pour le passage au vocal

Le principal frein du passage au vocal est le fait que cette manière de travailler est très différente de celle que l’on utilise de manière standard. Elle demande donc une adaptation importante pour gagner en confort et en efficacité.

On peut rencontrer aussi des freins liés à la peur de la stigmatisation, au déni du handicap, aux changements des habitudes et à la fatigue que cela peut induire, ou même au fait que l’information est alors donnée deux fois (visuel + vocal), dans un jargon informatique.

Dans l’idéal, Le mot de la fin devrait appartenir à l’utilisateur de l’aide technique : c’est lui qui devrait décider de quelle façon il souhaite travailler.

Pour aller plus loin

Les produits Vispero

Autre éditeur de logiciels pour aveugles ou malvoyants : les produits Dolphin

2 pensées sur “ZoomText, JAWS ou Fusion, comment choisir votre aide technique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.