La beta publique 1 de JAWS 18 est disponible

La version définitive de JAWS 18 est annoncée pour la fin octobre 2016.

Notes préliminaires

Il s’agit d’une version beta dont le contenu et la précision ne sont pas garantis. Nous vous conseillons de ne pas compter exclusivement sur une version beta mais d’avoir toujours sous la main la version commercialisée.

  • Cette version 18 beta est disponible simultanément en français, français canadien, anglais, espagnol, néerlandais et allemand. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de Freedom Scientific à l’adresse www.freedomscientific.com (site en anglais).
  • Cette version beta fonctionne sans restriction pour tout utilisateur disposant d’une licence pour JAWS 17. La version finale requièrera bien entendu une licence permettant d’utiliser JAWS 18.
  • Si vous ne disposez pas de JAWS 17, vous pouvez utiliser la version 18 beta en mode de démonstration pendant quarante minutes, après quoi vous devrez redémarrer votre ordinateur pour continuer à l’utiliser.
  • La version beta cessera de fonctionner dans quelque temps. Pour utiliser JAWS sans interruption, vous devez continuer à suivre le cycle des versions beta et mettre à jour vers la version commerciale quand elle sera disponible.
  • Il n’est pas nécessaire de désinstaller JAWS 17 ni les versions antérieures. La version 18 s’installe séparément comme nous l’avons toujours fait par le passé.

Procédure de mise à jour

1. Téléchargez l’exécutable d’installation qui correspond à votre système d’exploitation (32 ou 64 bits). Il est important d’enregistrer le fichier dans un dossier de votre choix et de ne pas utiliser le bouton Exécuter de votre navigateur.

2. Une fois le programme copié sur votre disque dur, exécutez-le, puis suivez les instructions à l’écran.

3. L’Assistant d’installation procède alors à la mise à jour de JAWS.

 

Note : Cette version de JAWS se comporte comme une version complète. Autrement dit, il n’est pas nécessaire d’installer d’abord la version initiale de JAWS puis d’appliquer cette mise à jour, il suffit d’installer directement cette version.

Quoi de neuf dans JAWS ?

La version 18 de JAWS offre un certain nombre de nouvelles fonctionnalités et d’améliorations qui sont décrites dans cette page. Pour en savoir plus, lisez entièrement cette rubrique Quoi de neuf ? ou appuyez sur INSERT + F6 pour afficher la liste des titres et choisir directement celui qui vous intéresse.

Pour en savoir plus sur les modifications apportées dans des versions précédentes, consultez la page des versions plus anciennes de JAWS sur le site de CECIAA.

Importation et exportation des paramètres utilisateur complètement revues

JAWS 18 vous permet maintenant d’exporter tous vos paramètres utilisateur de JAWS rapidement et facilement. Ces paramètres incluent les paramètres par défaut et les paramètres d’application, les scripts personnels, les dictionnaires de prononciation, les étiquettes de graphiques, les marqueurs de position, les règles de FlexiWeb, les paramètres web personnalisés dont les étiquettes personnalisées, les schémas de sons et de voix et les profils vocaux et peuvent être stockés dans un seul fichier de sauvegarde que vous pouvez ensuite conserver comme copie de secours ou transmettre à d’autres utilisateurs. Ces fichiers possèdent l’extension SBAK. Ce fichier SBAK peut ensuite être importé sur n’importe quel ordinateur exécutant JAWS 18 ou une version plus récente et utiliser instantanément les paramètres qu’il contient.

Pour exporter des paramètres vers un fichier SBAK, ouvrez le menu Utilitaires situé dans la fenêtre de l’application JAWS, ouvrez le sous-menu Importer/exporter et sélectionnez Exporter les paramètres. L’assistant d’exportation apparaît et vous guide jusqu’à la réalisation de l’exportation. Pendant la procédure, vous choisissez d’exporter tous vos paramètres ou seulement certains d’entre eux. Par défaut, le fichier SBAK est placé sur votre Bureau sous le nom JAWSSauvegarde des paramètres (où numéro de version est la version de JAWS utilisée au moment de l’export). Vous pouvez spécifier un chemin et un nom de fichier différents si vous le souhaitez, ainsi qu’ajouter éventuellement un commentaire pour indiquer pourquoi vous avez fait cette exportation. Une fois l’exportation terminée, vous pouvez envoyer le fichier SBAK contenant vos paramètres par messagerie électronique ou le placer dans votre dossier Dropbox pour le partager. Vous pouvez aussi le copier sur une clé USB.

Pour importer des paramètres contenus dans un fichier SBAK, ouvrez le menu Utilitaires situé dans la fenêtre de l’application JAWS, ouvrez le sous-menu Importer/exporter et sélectionnez Importer des paramètres. L’assistant d’importation apparaît et vous guide jusqu’à la réalisation de l’importation. Par défaut, l’importation fusionne les paramètres du fichier de sauvegarde avec ceux qui existent déjà dans votre dossier utilisateur et s’il y a un conflit, le fichier existant est remplacé par celui de la sauvegarde. Mais, vous pouvez aussi choisir d’écraser simplement tous les fichiers existants dans le dossier des paramètres utilisateur, ou alors, en cas de conflit, vous pouvez choisir de conserver le fichier qui existe déjà.

De toute façon, pendant l’importation, tous vos fichiers existants sont automatiquement sauvegardés. Si vous vous rendez compte que les fichiers importés ne vous donnent pas entière satisfaction, vous pouvez revenir à ceux que vous aviez auparavant, grâce à cette sauvegarde automatique. Pour restaurer, à partir de la fenêtre de l’application JAWS, dans le menu Utilitaires, ouvrez le sous-menu Importer/exporter et choisissez Restaurer les paramètres. La boîte de dialogue de restauration s’ouvre et on vous demande de choisir le fichier de sauvegarde à restaurer. Choisissez le bouton Restaurer pour remplacer les fichiers actuels du dossier des paramètres utilisateur par ceux qui sont présents dans le fichier de sauvegarde.

Voici quelques exempls qui pourraient vous amener à utiliser ces fonctionnalités :

  • Vous souhaitez utiliser les mêmes paramètres de JAWS sur plusieurs ordinateurs, que ce soit dans une école ou un centre de formation.
  • Vous créez beaucoup de paramètres personnalisés et vous aimeriez pouvoir les sauvegarder afin de les importer facilement, éliminant les tâches répétitives consistant à les recréer tous à chaque fois que vous installez JAWS.
  • Un de vos amis aimerait utiliser vos règles de Flexiweb ou vos profils vocaux. Dans ce cas, vous pouvez exporter uniquement les paramètres qui l’intéressent, puis lui faire passer le fichier obtenu afin qu’il l’importe dans sa copie de JAWS (à partir de la version 18).
  • Un développeur de scripts vous envoie une nouvelle version des scripts pour une application que vous utilisez au travail, ainsi que les fichiers de paramètres pour cette application ; comme tout est dans le fichier SBAK, il vous suffit d’importer ce fichier pour que les différents éléments soient copiés sur votre ordinateur, et en plus dans les bons dossiers !

Migrer les paramètres d’une version précédente de JAWS

Nous avons réintroduit la possibilité de fusionner des réglages faits dans une version précédente de JAWS vers la version actuelle. Ces réglages incluent les paramètres par défaut ou propres à une application, les scripts, les dictionnaires de prononciation, les étiquettes de graphiques, les marqueurs de position, les règles de FlexiWeb et les profils vocaux. Lorsque JAWS 18 démarre après l’installation et qu’il détecte des paramètres utilisateur dans JAWS 17, on vous demande si vous voulez migrer ces paramètres. Choisissez Oui si vous voulez retrouver vos paramètres de JAWS 17, ou choisissez Non si vous voulez démarrer JAWS 18 avec les paramètres par défaut.

Quand la migration est terminée, une boîte de dialogue affiche des détails sur les paramètres qui ont été traités. Choisissez OK pour fermer cette boîte de dialogue.

Note : En raison de changements importants apportés aux paramètres de JAWS 17, la migration n’est possible que pour des paramètres appartenant à JAWS 17 ou à une version plus récente.

Restreindre le curseur virtuel dans les boîtes de dialogue des pages web

Si une boîte de dialogue s’ouvre dans une page web, et si cela résulte de l’activation d’un lien ou d’un autre élément, ce qui peut se produire par exemple sur les pages qui font partie d’une application web, JAWS restreint maintenant la navigation du curseur PC virtuel à cette seule boîte de dialogue. Parfois, en fonction des paramètres de l’application web, lorsque le curseur arrive dans ces boîtes de dialogue, le contenu du reste de la page est masqué jusqu’à ce qu’il en resorte. Mais dans beaucoup de cas, le contenu de la boîte de dialogue fusionne avec celui de la page, ce qui peut engendrer de la confusion, surtout si vous désirez naviguer uniquement dans les comandes de la boîte de dialogue web.

JAWS restreint automatiquement la navigation du curseur virtuel à la boîte de dialogue lorsque certaines actions ont pour effet d’y déplacer le curseur. Ces actions comprennent la navigation jusqu’à un champ d’édition de la boîte de dialogue à l’aide des TOUCHES FLÉCHÉES quand le mode formulaire automatique est activé, la navigation à l’aide des touches TAB ou MAJ + TAB, ou encore l’activation d’un élément de la page qui place automatiquement le curseur dans la boîte de dialogue. Lorsque le curseur virtuel est restreint, vous n’avez que le contenu de la boîte de dialogue, que vous naviguez en braille ou en vocal, jusqu’à ce que la restriction soit désactivée. La restriction est automatiquement désactivée si vous appuyez sur TAB ou sur MAJ + TAB pour déplacer le curseur à l’extérieur de la boîte de dialogue, ou si vous effectuez une action dans la boîte de dialogue, dont la conséquence est le déplacement du curseur à une autre partie de la page, ou encore si une nouvelle page se charge.

Vous ppouvez aussi appuyer sur INSERT + R lorsque vous êtes dans une boîte de dialogue web afin d’activer ou de désactiver manuellement la restriction du curseur virtuel. Par exemple, il se peut que vous vouliez supprimer manuellement la restriction pour lire du contenu de la page se trouvant hors de la boîte de dialogue sans déplacer le curseur.

Note : Dans certaines applications web, le contenu de la page qui environne la boîte de dialogue est masqué lorsque le curseur se situe à l’intérieur de celle-ci, donc supprimer manuellement la restriction ne vous permettra pas toujours d’avoir accès au reste de la page.

Entendre JAWS lire quand vous déplacez la souris

La nouvelle fonctionnalité Écho de la souris permet à JAWS d’annoncer le texte qui se trouve sous le pointeur de la souris à mesure que vous déplacez cette dernière ou que vous glissez votre doigt sur un trackpad, le pavé tactile permettant de faire bouger le pointeur de la souris à l’écran. Sur votre afficheur braille si vous en avez un, le texte sous le pointeur apparaît également dans un message Flash.

L’Écho de la souris est désactivé par défaut. Pour l’activer, ouvrez le Centre des paramètres, appuyez sur CTRL + MAJ + D pour charger le fichier de configuration par défaut, développez le groupe Écho de la souris, puis appuyez sur la BARRE ESPACE sur l’option Écho de la souris. Vous pouvez également configurer les options suivantes :

  • Choisir si JAWS interrompt la lecture du synthétiseur quand vous déplacez le pointeur de la souris. Par défaut, JAWS annonce le texte sur lequel le pointeur se positionne, sans tenir compte de ce que JAWS lisait précédemment.
  • Spécifier la durée pendant laquelle JAWS attend avant d’annoncer le texte qui est sous le pointeur. Si vous redéplacez le pointeur avant que cette durée ne soit écoulée, JAWS n’annonce pas le texte. Par défaut il n’y a pas de délai, ce qui signifie que JAWS lit le texte pendant que le pointeur est en mouvement, afin que vous n’ayez pas à marquer des pauses pour entendre le texte parcouru par le pointeur.
  • Sélectionner l’unité de texte (par caractère, par mot, par ligne ou par paragraphe) que vous voulez entendre lorsque le pointeur de la souris marque une pause sur le texte d’une commande. Par défaut, JAWS lit la ligne de texte sous le pointeur. Cela signifie que si vous positionnez le pointeur dans un document sous Microsoft Word, JAWS lit la ligne de texte qui se situe sous le pointeur. À mesure que vous déplacez le pointeur ailleurs dans la zone d’édition, JAWS lit d’autres lignes du document. Si l’élément sur lequel le pointeur se trouve ne permet pas d’obtenir cette unité de texte, JAWS lit tout le texte que cet élément fournit. Par exemple, si vous mettez le pointeur de la souris dans la zone de saisie de Sticky Notes, l’app de Windows 10, JAWS lit la totalité du champ d’édition au lieu de lire l’unité de texte que vous avez spécifiée.
  • Choisir d’entendre ou nom la description de l’élément dont le pointeur de la souris parcourt le texte. JAWS annonce cette information après le texte sous le pointeur. Notez que la description n’est pas toujours disponible. Par défaut, JAWS ne lit pas cette information.
  • Choisir d’entendre aussi le type de l’élément et son état JAWS annonce cette information après le texte sous le pointeur. Par défaut, JAWS lit cette information.

Si vous ne voulez pas entrer dans le Centre des paramètres pour configurer l’Écho de la souris, les commandes séquentielles suivantes sont à votre disposition :

  • INSERT + BARRE ESPACE, E, O. Active ou désactive l’écho de la souris.
  • INSERT + BARRE ESPACE, E, C. Active l’écho par caractère sous le pointeur, pour les éléments qui acceptent la navigation par unité de texte.
  • INSERT + BARRE ESPACE, E, M. Active l’écho par mot sous le pointeur, pour les éléments qui acceptent la navigation par unité de texte.
  • INSERT + BARRE ESPACE, E, L. Active l’écho par ligne sous le pointeur, pour les éléments qui acceptent la navigation par unité de texte.
  • INSERT + BARRE ESPACE, E, P. Active l’écho par paragraphe sous le pointeur, pour les éléments qui acceptent la navigation par unité de texte.
  • INSERT + BARRE ESPACE, E, ? (point d’interrogation). Annonce un bref message d’aide à propos des commandes séquentielles de l’écho de la souris.

En braille, un défilement automatique plus dynamique

Le défilement automatique, c’est l’équivalent pour les braillistes du mode Dire tout et cela existe dans JAWS depuis des années. Après avoir effectué la commande appropriée sur votre afficheur braille (Sélecteur droite + Sélecteur gauche sur la série des Focus), l’afficheur braille défile automatiquement à une cadence définie et affiche le texte de tout un document, en sautant les segments vides et les lignes blanches. Dans les versions antérieures, les utilisateurs pouvaient définir la durée que JAWS attendait avant de passer à l’affichage suivant. Une fois configurée, l’afficheur défilait à la même vitesse que la ligne braille soit complètement ou incomplètement remplie, de sorte qu’il fallait toujours prévoir le laps de temps le plus long pour lire la plage lorsqu’elle contenait le plus d’informations, ce qui n’était pas toujours le cas ensuite. En effet, si l’afficheur braille présentait une portion de texte ne comprenant que quelques mots, le reste étant vide, ce qui se produit souvent avec des plages de grande taille comme celles de 40 ou de 80 cellules, cela était peu pratique car il était alors nécessaire d’attendre que le temps soit écoulé pour avoir la suite du texte.

Pour surmonter cette difficulté, JAWS avance maintenant plus rapidement si la plage contient peu de données et plus lentement si elle en contient plus. La plage braille avance vite si la ligne ne contient que quelques mots, ce qui vous évite d’attendre et n’interrompt pas votre lecture, mais ce défilement automatique ralentit pour les lignes pleines, jusqu’à une durée limite que JAWS utilise si la plage est entièrement remplie. Cette valeur maximale se trouve dans le Centre des paramètres et se nomme Intervalle maxi du défilement auto. Par défaut, cette option est réglée sur 5 secondes.

Par exemple, si vous disposez d’une plage de 80 cellules et qu’elle affiche une ligne pleine ou quasi pleine, JAWS attend 5 secondes avant de passer à la plage suivante. Mais si la plage suivante ne contient que quelques mots et que la plus grande partie est vide, JAWS n’attend alors que 2 secondes pour afficher la suite du texte.

Amélioration des performances pour les possesseurs d’un écran tactile

JAWS 18 offre de meilleures performances lorsque vous vous servez des gestes sur un écran tactile, comme la tablette Surface Pro de Microsoft. Nous avons augmenté la précision et diminué le temps de réponse lors du traitement des gestes et lors de l’exploration du doigt sur l’écran. Désormais, vous pouvez aussi exécuter des gestes de Windows sans avoir d’abord à quitter JAWS. Le nouveau geste de rotation à quatre doigts provoque la transmission directe du prochain geste à Windows, tout comme la commande Touche à ignorer (INSERT+GUILLEMET) le fait pour la prochaine combinaison tapée au clavier. Enfin, le geste de rotation à cinq doigts désactive maintenant tous les geste de JAWS, sauf les gestes de rotation à quatre et cinq doigts, afin que vous puissiez utiliser les gestes de Windows, jusqu’à ce que vous réactiviez les gestes de JAWS en refaisant une rotation à cinq doigts.

Changements apportés aux combinaisons de touches concernant la navigation par phrase, dans la disposition de clavier Desktop

Dans la disposition de clavier Desktop de JAWS, l’appui sur ALT + FLÈCHE BAS et ALT + Flèche HAUT va à la phrase suivante et à la phrase précédente, ou ouvre et ferme certaines zones de liste déroulante. De plus, certaines applications utilisent ces combinaisons pour effectuer d’autres tâches qui leur sont propres, ce qui amène les utilisateurs de JAWS à exécuter, avant l’une de ces commandes, la combinaison INSERT + GUILLEMET, pour demander à JAWS de ne pas les interpréter. Par exemple, ALT + FLÈCHE BAS et ALT + FLÈCHE HAUT sont utilisées dans la zone des pièces jointes de Microsoft Outlook 2016 pour ouvrir et fermer la liste des actions disponibles pour la pièce jointe sélectionnée.

Afin d’éviter des conflits potentiels, en disposition Desktop, les combinaisons ALT + FLÈCHE BAS et ALT + FLÈCHE HAUT ont été affectées au déplacement par phrase seulement sous Microsoft Word, dans la zone des messages de Microsoft Outlook et lors de l’utilisation du curseur virtuel, sauf si vous êtes dans une zone de liste déroulante. Si vous voulez que la navigation par phrase fonctionne dans d’autres applications, vous pouvez utiliser le Gestionnaire de clavier pour affecter une combinaison de touches aux commandes Next Sentence et Say Prior Sentence, ou bien passer en disposition de clavier Laptop et utiliser alors les combinaisons VERR MAJ + N et VERR MAJ + Y (i grec) pour vous déplacer par phrase.

Pour assigner les combinaisons de touches nécessaires à la navigation par phrase à l’aide du Gestionnaire de clavier, procédez comme suit :

  • Appuyez sur INSERT + F2 et sélectionnez le Gestionnaire de clavier.
  • Appuyez sur CTRL + MAJ + D pour ouvrir le fichier des combinaisons de touches par défaut.
  • Appuyez sur TAB pour aller dans la vue de liste puis localisez le script « SayNextSentence ».
  • Appuyez sur CTRL + A pour ouvrir la boîte de dialogue Ajouter un raccourci, appuyez sur la combinaison de touches que vous voulez affecter, et validez par ENTRÉE. Appuyez une dernière fois sur ENTRÉE pour confirmer la modification et revenir à la vue de liste.
  • Localisez maintenant le script « SayPriorSentence ».
  • Appuyez sur CTRL + A pour ouvrir la boîte de dialogue Ajouter un raccourci, appuyez sur la combinaison de touches que vous voulez affecter, et validez par ENTRÉE. Appuyez une dernière fois sur ENTRÉE pour confirmer la modification et revenir à la vue de liste, puis appuyez sur ALT + F4 pour fermer le Gestionnaire de clavier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.